La place des Ferblantiers

La place des Ferblantiers

La place des Ferblantiers

Haut lieu du Mellah, la place des Ferblantiers se situe au sud de la Médina de Marrakech à mi-chemin entre le palais de la Bahia et le Palais el Badi. Appelée “ksadria” en arabe, la place doit son nom aux ateliers de ferblanterie, l’artisanat d’outils en fer blanc, qui y sont installés depuis des siècles.

La Ksadria aujourd’hui

Lieu stratégique pour les personnes qui visitent le sud de la Médina, cette place piétonne propose un havre de tranquillité dans un des quartiers les plus animés de la vieille ville. Plantée de quelques palmiers et d’un Eucalyptus géant, elle est fermée au sud par Bab Berrima sur lesquels niches des colonies de cigognes.

Quelques ateliers artisanaux occupent toujours les arcades extérieures de la place. Verriers, ferronniers et ferblantiers s’y attellent à leur industrie sous le regard des commerçants des magasins proposant lampes en métal et autres produits en d’étain ou en fer blanc.

Depuis quelques années, la place s’embourgeoise avec l’installation de snacks, de glaciers et de restaurants. Sous l’influence du tourisme, elle perd un peu de son caractère traditionnel pour se transformer en un cadre propice au repos et à la détente. Cette mutation est toutefois en phase avec son histoire pas si lointaine.

Souvenirs d’antan

La place des Ferblantiers était également appelée jadis "Grande place du Mellah"La place des ferblantiers reste fermement ancrée dans le souvenir collectif des populations juives qui ont habité le Mellah jusqu’à la fin des années 60. L’artisanat y côtoyait déjà un commerce d’agrément. Des marchands s’y rendaient pour vendre des produits laitiers, du miel ou des fleurs, des magasins de cycles y louaient pour quelques centimes des bicyclettes aux enfants qui souhaitaient y apprendre à faire du vélo.

Sur cette même place, une foire se tenait tous les ans au cours de laquelle étales de commerçants et attractions, comme le danseur travesti Marcel(le), contribuaient à attirer en masse en habitants du quartier.