La Synagogue «Salat el Azama»

La Synagogue «Salat el Azama»

Construite à la fin du XVe siècle par les juifs expulsés d’Espagne, la Synagogue «Salat el Azama» se trouve en plein cœur du quartier Mellah. Plus ancienne synagogue de Marrakech, elle possède une riche histoire.

La synagogue des dissidents

A leur arrivée à Marrakech, les juifs expulsés d’Espagne par les “Rois Catholiques” après la chute de Grenade et la promulgation du décret de l’Alhambra firent la demande à la communauté juive résidente de la ville de prier dans la synagogue “Rabbi Mordechai Ben Attar”. Arguant la pratique d’un autre style liturgique, les Toshavim (les autochtones) rejettèrent la requête.

Les différences culturelles entre les Tochavim, qui parlaient le judéo-arabe et le judéo-berbère, et la communauté hispanisante et Séfarade des nouveaux arrivants étaient suffisamment marquées pour perdurer pendant des siècles. Les Mégorachims, les expulsés, après de nombreuses frictions communautaires décidèrent d’édifier en 1492 leur propre lieu de culte : la synogogue “Salat el Azama”. L’histoire de son édification lui valu également le surnom de “Synagogue des dissidents”.

Une des plus ancienne synagogue au Monde

Plus de cinq siècles après don édification, “Salat el Azama” reste la seule synagogue de Marrakech dans laquelle un office est célébré quotidiennement.

Intégré dans un ensemble de bâtiments organisés autour d’une vaste cour centrale, ce centre religieux se composait d’une synagogue et d’une Yeshiva, une centre d’étude de la Torah et du Talmud.

Aujourd’hui, une des ailes est occupée par la synagogue. Vaste et majestueuse, elle a bénéficié au fil des siècles d’un entretien régulier.